Des friandises pour mon poilu : j’y ai droit ou pas ? Astuces pour continuer à en distribuer.

Une nouvelle année démarre, et souvent avec elle de nouvelles résolutions !
Et si pour 2020, nous vous donnions quelques clés pour bien nourrir votre animal ?
C’est parti pour nos bonnes résolution alimentaires pour 2020, « spéciales friandises », pour que votre poilu soit au top sa forme !

Les friandises

Nous sommes tous convaincus de l’importance des friandises pour notre chien ou notre chat : c’est un élément important dans la mise en place des apprentissages pour les chiots notamment, mais aussi pour récompenser votre compagnon au quotidien, et tout simplement lui faire plaisir !
Attention cependant, plaisir ne veut pas dire grossir !

Souvent, nous ne nous rendons pas compte que le petit morceau de fromage ou de brioche distribué apporte énormément de calories, alors qu’il est avalé en une bouchée. Et la tentation est grande alors de redonner, et redonner encore… Tout en distribuant une gamelle de croquettes bien remplie !

Voici donc quelques équivalents permettant de se rendre compte de l’impact que peut avoir la distribution d’aliments comme des restes de table (gras de jambon par exemple), et la conversion en nombre de croissants mangés par un humain de 65 kg. Vous en conviendrez, c’est parfois impressionnant !

Supprimer les friandises ? Sûrement pas !

Il n’est pas du tout question de supprimer toutes les friandises ! Ce serait trop triste !
Vous pouvez ainsi commencer par diminuer la quantité des friandises distribuées : la concentration calorique est tellement importante, que réduire ne serait-ce qu’un tout petit peu aura déjà un impact très important !

Afin de mieux vous rendre compte de l’équivalence entre gourmandise et croquettes, voici quelques chiffres :
> Une tranche de saucisson maigre correspond à 10 croquettes Proplan Adult Médium pour chien.
> Pour un chat, 13 grammes de gras de jambon (correspondant à la couenne de 2 tranches de jambon) apportent autant de calories que 30 grammes de croquettes Adult Virbac (la ration pour un chat de 5 kg est de 70 grammes !)
> 60 grammes de gruyère (environ 12 cubes) contiennent le même nombre de calories que 70 grammes de croquettes Virbac Adult Small&toy. Pour ces croquettes, spécialement destinés aux chiens de petit gabarit, on prévoit habituellement 100 grammes pour un chien de 5 kg (Yorkshire par exemple).

Il existe une autre possibilité, si vous ne souhaitez pas diminuer ces récompenses. Elle consiste à réduire la quantité de croquettes distribuée, afin de tenir compte des calories apportées par ces friandises. Cette solution comporte un inconvénient majeur, vous l’avez probablement déjà deviné avec les équivalences listées ci-dessus : il se peut que la ration de croquettes soit vraiment très peu importante… Et donc que Félix ou Médor vous regarde avec des yeux ronds lorsque vous lui présenterez sa gamelle !

Il peut être alors judicieux de changer de friandises pour choisir des produits moins caloriques, ou qui apportent des calories de meilleure qualité et qui ne seront pas métabolisées de la même façon par l’organisme. Par exemple, distribuer 10 gr de jambon blanc plutôt que 10 gr de gras de jambon n’a pas du tout le même impact ! En effet, le gras du jambon blanc (couenne) contient 8 fois plus de calories (850 kcal/100gr contre 110 kcal/100 gr) que la partie « viande » de la tranche !

On peut envisager de donner également des fruits ou des légumes. Autre piste : distribuer des friandises allégées spécifiques pour chien ou chat plutôt que des croutes de fromage aura un retentissement très différent sur la silhouette de votre compagnon !

Pour aller plus loin, consultez notre article
« Quelles croquettes pour mon animal ?« 

L’importance du récipient utilisé comme gamelle

Une distribution de croquettes trop importante et donc engendrant une prise de poids pour votre compagnon peut parfois être tout simplement due à la taille de la gamelle. Une gamelle très grande dans laquelle on met la ration adaptée peut parfois amener à un réel sentiment de culpabilité : on peut avoir l’impression de ne pas nourrir son chien ou son chat, car les croquettes semblent si petites dans ce grand plat ! La tentation est donc très grande de remplir un peu plus… et d’aboutir ainsi à une prise de poids de son animal. Et si pour nous, le sentiment de culpabilité est bien présent, sachez que les chiens et les chats ressentent eux un sentiment de frustration : « ma gamelle n’est pas assez remplie, je vais manger mon repas très vite et j’aurai encore faim ! »

Changer la gamelle pour une plus petite, parfois même suffisamment petite pour que les croquettes débordent, permet de changer la vision que nous avons du repas distribué, tant pour nous que pour notre poilu. Testez : les résultats sont saisissants !

Plus spécifiquement pour les chats, on peut utiliser des labyrinthes ou des pyramides. Ici, on ne joue pas sur l’opulence apparente de la ration, mais sur l’effort que doit fournir le chat pour se nourrir. Cela permet de reproduire un peu le jeu de chasse que peut mettre en place le félin, et donc revenir à une prise alimentaire plus « naturelle ».

 

Pour les chiens très gloutons, qui ne semblent jamais satisfaits de leur repas, l’utilisation d’une gamelle anti glouton peut être une bonne astuce : elle permet de ralentir la prise alimentaire, et que le chien ait enfin une sensation de satiété. Cette sensation est très importante afin que son cerveau note que le repas a été suffisant, et qu’il n’est plus la peine de faire ressentir la faim.

Le chat et le stress

Le chat est une espèce reconnue pour être très sensible au stress, avec des répercussions organiques de ce mal être. Un chat n’ayant plus accès à l’extérieur parce qu’un congénère s’est installé sur son territoire, un déménagement, l’arrivée d’un bébé ou d’un chien peuvent avoir un impact très important sur l’état de stress du chat. Un chat qui n’est pas zen aura tendance à plus manger, ou à métaboliser différemment son repas, aboutissant à une prise de poids.
Il n’est pas toujours facile de savoir si Félix est stressé ou non. Nous vous conseillons pour toute prise de poids, dans un premier temps, de vérifier si la ration est adaptée (tant en qualité qu’en quantité), et d’appliquer les conseils décrits précédemment.
Si rien ne fonctionne, il sera alors nécessaire de le recevoir en consultation. En effet, certains traitements d’aide à la régularisation du poids peuvent être mis en place, une fois éliminées toutes les causes ci-dessus listées.

Prendre conscience de l’impact de changements relativement minimes, et mettre en place de nouvelles habitudes peuvent être la clé d’un retour à un poids de forme pour vos compagnons.

N’hésitez pas également à venir peser vos animaux régulièrement à la clinique afin de constater l’effet de vos efforts, et surtout faites part de vos difficultés éventuelles à un membre de notre équipe si vous en rencontrez ! Nous sommes à votre disposition pour vous guider dans le choix de la meilleure alimentation pour votre poilu !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *