Comment faire avaler un comprimé à son chien/chat ?

Nombreux sont les propriétaires de chien ou de chat qui redoutent le moment de faire avaler un comprimé… Même si de très nombreux traitements existent sous d’autres formes (liquide, pipette etc), certains ne pourront jamais être conditionnés autrement…

Voici quelques astuces pour que ce moment ne se transforme en duel, dont vos mains ne sortiront pas indemnes !

Dès le plus jeune âge

Vous venez d’adopter un chiot ou un chaton ? C’est le moment rêvé pour mettre en place cet apprentissage.

Sans le brusquer, habituez votre nouveau compagnon à être manipulé et surtout à avaler « tout rond » un comprimé. Pour cela, vous pouvez utiliser une petite croquette. Cela vous permettra de vous entrainer assez facilement, car, contrairement aux véritables comprimés, la salive ne ramollira pas la croquette. N’hésitez pas à venir à la clinique, tous les membres de l’équipe pourront vous faire une démonstration pour vous aider, et vous corriger.

La technique

La plupart du temps, les échecs pour faire avaler un comprimé viennent du fait que celui-ci est placé trop en avant dans la gueule, ou pas assez au centre. Votre animal peut donc, d’un coup de langue le recracher, ou le « cacher » contre la joue, vous faisant ainsi croire que le traitement est bien pris…

L’idéal est donc de positionner votre animal dos à vous. S’il est de petit gabarit, mettez-le en hauteur (sur une table ou un tabouret). Vous pouvez également vous accroupir derrière lui ou même vous asseoir par terre, en vous mettant en tailleur, votre poilu eu milieu de vos jambes croisées. Vous pouvez enfin vous assoir sur une chaise ou un fauteuil et prendre votre animal sur vos genoux.

La deuxième étape consiste à prendre la tête de votre animal par l’arrière en mettant votre pouce et votre majeur en pince pour venir placer chacun de ces 2 doigts de chaque côté de la gueule. En basculant votre poignet, vous relèverez ainsi la tête de votre animal vers le haut. Plus vous positionnez la tête de votre animal en arrière et les yeux vers le haut, plus la gueule va s’ouvrir facilement. Cette étape doit être faite avec la main avec laquelle vous êtes la moins habile.

Ensuite, avec votre main la plus habile, vous pouvez appuyer sur la mâchoire inférieure, et ainsi ouvrir grand la gueule, puis glisser le comprimé (voire même le faire « tomber » dans le fond de la gueule). Poussez-le suffisamment au fond et bien au centre pour qu’il soit avalé dès que vous refermerez le museau de Médor ou Félix. Vous serez sûr de l’ingestion du comprimé si vous voyez votre animal se lécher la truffe. Vous pouvez également masser le cou pour favoriser la déglutition.

Et comme rien ne vaut une démonstration, voici un tuto en vidéo ! Vous verrez que nos mannequins ne sont que des félins, mais ne vous inquiétez pas, les gestes sont les mêmes pour les chiens. 🙂

 

Au secours, on n’y arrive toujours pas !

Même en appliquant tous ces conseils, il est parfois difficile de faire avaler dans de bonnes conditions un traitement en comprimé.

Pour les chats, ce sont souvent les pattes avant qui posent problème : le chat essaye de se débarrasser de vos mais en utilisant ses pattes avant. Pas très agréable de se faire griffer ! Faites-vous aider par une personne qui tiendra les pattes de votre matou bien en contact avec le sol ou la table. Si vous êtes seul, mettez-vous en tailleur par terre, et refermez bien vos jambes autour de votre chat. Il aura ainsi des difficultés pour se servir de ses pattes avant.

Une autre difficulté réside souvent dans le placement du comprimé bien au fond de la gueule, soit parce que vous avez peur de vous faire mordre, soit parce que votre poilu serre les mâchoires et réduit ainsi l’ouverture de sa gueule. Vous pouvez alors utiliser un lance-comprimé. Le positionnement de votre animal sera le même, mais vous éviterez de mettre vos doigts dans sa gueule, tout en déposant le comprimé bien au fond. Si l’utilisation du lance-comprimé vous séduit, sachez que vous pouvez vous en procurer à la clinique.

Enfin, pour les plus irréductibles, prévoyez de quoi « tricher » : en fonction des comprimés, certains peuvent être écrasés pour être mélangés avec de l’eau. Avec une pipette, on peut ainsi faire boire le comprimé. La poudre peut également être mélangée avec un peu de yaourt, de rillettes, de beurre etc. Si vous avez recours à ces méthodes, attention à ne pas employer une trop grosse quantité d’eau ou d’aliment, afin que le traitement soit pris rapidement !

Le comprimé peut également être conservé entier, et être caché dans un peu de brioche, de pain de mie, de saucisse de Strasbourg, de fromage apéritif, ou bien être glissé dans un gâteau apéritif en forme de cône.

Evidemment, ces techniques sont à discuter avec un des vétérinaires de l’équipe, certains aliments pouvant être déconseillés pour la santé de votre compagnon !!

Sachez enfin que la plupart des médicaments vétérinaires, contrairement aux médicaments destinés aux humains ont une forme adaptée pour ce type de prise, ainsi qu’un goût étudié : ce sont des « délicaments » (médicaments délicieux). Une prise spontanée est possible !! Faites le test, en mettant le comprimé avec quelques croquettes dans sa gamelle. Moins vous prêterez d’attention à votre animal, moins il se doutera de quelque chose ; vous pourriez être surpris !! Pour imprégner le plus possible le comprimé du goût et de l’odeur des croquettes habituelles de votre compagnon, vous pouvez aussi laisser le comprimé dans le sac de croquettes depuis la veille.

N’hésitez pas à nous faire part de vos trucs et astuces, que nous pourrons faire partager à tous. Et n’oubliez pas de nous signaler tout problème de prise du traitement de votre animal, nous trouverons ensemble une solution pour que votre compagnon reçoive bien son traitement, et soit ainsi en pleine forme !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *