Chenilles processionnaires : danger pour nos animaux !

Les chenilles processionnaires sont un véritable danger pour nos animaux. Un seul contact avec leur peau ou leurs muqueuses déclenche de très fortes réactions d’irritations.
Surveillez-bien vos chiens et chats et, en cas d’attaque, ne traînez pas : appelez d’urgence votre vétérinaire !

Quels risques représentent les chenilles processionnaires ?

Les poils urticants des chenilles processionnaires sont extrêmement venimeux ! Les animaux, curieux de voir ces petites bêtes les unes derrière les autres, s’approchent et les touchent par envie de jouer. Attention ! Même les chenilles mortes représentent un danger !

Le contact avec leur peau (pattes, corps, museau) et leurs muqueuses (babines, langue, yeux) est très violent : brûlures, rougeurs, oedème et douleur affectent votre compagnon !
Dans certains cas, le choc allergique est tel que les tissus peuvent nécroser.

 

Mon animal a été touché, que faire ?

Si votre animal a été en contact avec des chenilles processionnaires ne traînez surtout pas : appelez en urgence la clinique au 02.28.53.93.05 ! Ne vous lancez pas dans un nettoyage par vous-même : vous risqueriez de vous blesser et d’empirer la situation.

Les vétérinaires procèdent à un nettoyage approprié de la zone et donneront les traitements nécessaires à votre animal.

Quand et où peut-on les rencontrer ?

Favorisées par le réchauffement climatique et selon les espèces, les chenilles processionnaires sont de plus en plus visibles tout au long de l’année et notamment à la fin de l’automne.

On les rencontre particulièrement dans le bassin méditerranéen et de plus en plus sur la côte Atlantique. Avant les années 90, la Loire représentait une sorte de frontière à son expansion mais aujourd’hui elles s’étendent sur presque tout le territoire français.

Cet article a été publié le 25 janvier 2018

Une réponse à “Chenilles processionnaires : danger pour nos animaux !”

  1. AUTHIER Jean-François dit :

    Merci pour ces conseils,j’ignorais que le problème persistait même mortes
    Quand on en trouve faut il les écraser?

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.