L’alimentation des animaux : le vrai du faux !

Les français cuisinent de plus en plus et s’interrogent beaucoup sur leur alimentation. Mais qu’en est-il pour l’alimentation de nos animaux ?
Beaucoup d’idées reçues circulent…
Certaines sont totalement fausses, d’autres ont une base véridique mais le contenu a été, au fil du temps, fortement modifié. Bref, il n’est pas toujours simple de s’y retrouver dans cette jungle d’informations.
Dans notre article du mois, nous répondons à quelques questions que vous pourriez vous poser sur la nutrition de votre poilu !

L’alimentation humide est responsable du tartre >> VRAI ET FAUX

Alimentation des animaux : prendre soin de ses dents !

Cette idée reçue est à la fois vraie et fausse ! En réalité c’est la mastication (ou l’absence de mastication) qui est à l’origine de la formation de la plaque dentaire puis du tartre, ainsi que la composition de la salive (qui est individu dépendante).

Un chien nourrit avec des croquettes, s’il ne les mâche pas, aura tout autant de tartre que celui qui mange de la pâtée ! Il en est de même avec la ration ménagère : si elle comporte de gros morceaux un peu fibreux, cela peut inciter le chien à bien mâcher et ralentir significativement la formation du tartre !

Cependant, ce processus est quasi inéluctable, et quel que soit le type de ration distribué, il est judicieux de mettre en place dès le plus jeune âge une hygiène bucco-dentaire adaptée. Il existe de très nombreux produits, adaptés aux goûts de chacun. Mais aussi au degré de mastication de l’animal : croquettes spécifiques, lamelles à mâcher, dentifrice, bain de bouche, poudre orale…

N’hésitez pas à nous demander conseil, et à voir (ou revoir) le tuto que nous vous avions préparé sur la méthode pour brosser les dents de son compagnon ! ⬇️

Attention aux croquettes spécifiques ! Si elles sont adaptées de par leur taille et leur mode de fabrication à la mastication et permettent aux dents de les transpercer pour une abrasion maximale, elles ne sont par ailleurs pas forcément adaptées à d’autres problèmes de santé pouvant toucher votre animal ou à son besoin physiologique. Pour cela, prenez l’avis de notre équipe !

L’alimentation BARF est la meilleure pour mon chien, car elle se rapproche du régime alimentaire du loup, son ancêtre. >> FAUX

Si le loup et le chien ont des origines communes, celles-ci sont tellement anciennes que l’on peut affirmer qu’en dehors de la silhouette, ils n’ont plus grand chose en commun. (Et ces propos peuvent prêter à sourire si on pense à des races comme le shih tsu, le bouledogue anglais, ou le pinscher par exemple !)

La domestication du loup a commencé au Paléolithique supérieur, il y a au moins 30000 ans. Les loups et les loups domestiqués (donc le chien maintenant) ont ainsi évolué en parallèle, mais en ayant de moins en moins de caractères en commun.

Et dans les caractéristiques qui les différencient, il y a l’alimentation. 

L’alimentation BARF (Biologically Appropriated Raw Food), est en réalité une déclinaison particulière de la ration ménagère. Elle se compose de viande crue, d’os charnus, de légumes, d’huiles (c’est un régime particulièrement gras !) et de compléments minéraux et vitaminiques

Alimentation des animaux : le BARF est-il bon pour mon animal ?

Elle peut être très adaptée à des animaux qui ont peu d’appétit, car elle est très appétente. Elle permet de proposer une gamelle assez volumineuse, ce qui peut également être avantageux pour les chiens mangeant très vite : cela les oblige à ralentir la prise alimentaire, et à mastiquer longuement.

Cependant, elle comporte de nombreux inconvénients : pour que cette ration soit adaptée et équilibrée, il faut acheter des matières premières de bonne qualité, ce qui coûte très cher. 

Il ne faut pas non plus sous-estimer l’aspect sanitaire de la préparation de ce type de ration : en effet, seul un traitement thermique (c’est-à-dire la cuisson) de la viande permet de tuer les bactéries qui peuvent s’y trouver. La viande doit donc être de qualité irréprochable !

Si les intoxications alimentaires chez le chien sont possibles, la transmission de ces bactéries à l’humain l’est également. Au moment de la préparation de la gamelle du chien par exemple (liée à une contamination manuportée) ou parce que l’on retrouve cette bactérie sur l’animal qui est caressé/touché sans lavage des mains immédiatement ensuite. Ces infections sont parfois mortelles, notamment chez les enfants et les personnes immunodéprimées !

Au Canada et aux Etats-Unis, les chiens guides d’aveugle ou les chiens travaillant en zoothérapie par exemple, ne peuvent être nourris de cette façon pour ces raisons sanitaires !

Le chien mange de l’herbe pour se purger >> FAUX

C’est faux !! L’ingestion d’herbe ne peut pas vermifuger l’animal ! Seul un vermifuge a cette propriété. Nous en profitons pour vous rappeler quelques informations sur l’utilité et la fréquence de vermifugation : Pourquoi et comment vermifuger son animal de compagnie ?

Actuellement, nous ne savons pas encore à quoi est véritablement dû ce comportement. 

Dans certains cas, on suppose que cela répond au besoin de limiter une douleur gastrique qui pourrait s’apparenter à nos « brulures d’estomac ». Un plâtrage gastrique peut améliorer la situation.

En dehors de ce phénomène supposé douloureux, si l’animal ressent le besoin de manger des fibres, et donc de manger de l’herbe, n’hésitez pas à lui donner des légumes verts fibreux en plus de sa ration par exemple.

S’il n’y a pas le terme « viande » dans la liste des ingrédients, cela signifie que ces croquettes sont de mauvaise qualité. >> FAUX

Pas du tout ! Depuis 2017 la législation définit le terme viande comme correspondant au muscle squelettique, c’est-à-dire les morceaux de boucherie correspondant au filet. Ces morceaux, à la fois tendres, présentables et peu gras sont réservés à la consommation humaine.

Dans les croquettes, la « viande » utilisée correspond à des morceaux qui n’ont pas pu être exploités pour la consommation humaine, soit parce que nous les mangeons peu (ou pas) – les abats par exemple -, soit parce que ces morceaux de viande ont été obtenus en grattant les os et les carcasses : ils sont donc peu présentables, et contiennent des résidus d’os et de cartilages. Cette « viande séparée mécaniquement » ne peut donc pas recevoir l’appellation « viande », qui est un terme mensonger et relève d’une fraude.

La qualité sanitaire de ces morceaux est exactement la même que celle des morceaux retenus pour la consommation humaine. Tout morceau impropre à la consommation est systématiquement détruit et n’est utilisé ni pour les humains, ni pour les animaux !

Cet article peut également vous intéresser >> Quelles croquettes pour mon animal ?

Sur le paquet de croquettes, on voit une photo avec une assiette bien équilibrée avec de la viande, des légumes, des féculents : ça ressemble tellement à ce que je pourrais préparer à mon chien que cela m’a rassuré sur la qualité de cet aliment. >> FAUX

Malheureusement, ces images trompeuses ne montrent absolument pas ce qui va rentrer dans la composition des croquettes contenues dans ce paquet !

Nous l’avons vu précédemment : tout comme le terme « viande », l’image correspondant à un filet de poulet par exemple est totalement trompeuse, puisque ce type de morceau est réservé à la consommation humaine. L’ARPP (Autorité de Régulation Professionnelle de la Publicité) est très claire sur ce sujet : les pet fooder doivent proscrire les images suggestives trop valorisantes par rapport aux matières premières réellement utilisées ! Plusieurs fabricants de croquettes ont ainsi dus revoir leur présentation suite aux remarques formulées par cette autorité. Il ne doit pas y avoir de confusion avec l’alimentation humaine !

Vous voulez en savoir un peu plus sur la publicité et le marketing en pet food ? Suivez le podcast de Charlotte Devaux, vétérinaire nutritionniste et notamment l’épisode 5 « Quand la publicité vous ment »

Alimentation des animaux : podcast Le Truffe dans la Gamelle "Quand la publicité vous ment"

Hippocrate disait « Que ton alimentation soit ta première médecine »… et c’était il y a fort longtemps ! Cette sagesse ancestrale nous inspire : n’hésitez pas à venir parler nutrition de votre poilu avec nous au cours d’un consultation vétérinaire nutrition, d’un bilan de santé, ou à l’accueil lorsque vous venez chercher les croquettes préférées de Médor !

N’oubliez pas : afin de pouvoir vous proposer plus de références que celles que nous avons sélectionnées à la clinique, pour mieux satisfaire les goûts de votre compagnon ou les impératifs nutritionnels liés à son état de santé, vous pouvez vous approvisionner via notre boutique en ligne 10 Petits Zèbres (10petitszebres.com)

Alimentation des animaux : Achetez vos croquettes sur le site de votre vétérinaire : 10petitszebres.com

Avec l’aimable relecture du Dr Maud Clavel, vétérinaire nutritionniste

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *