Chats à oreilles blanches et soleil : un cocktail explosif !

Les beaux jours sont là pour notre plus grand plaisir et l’indice UV monte en flèche ! C’est souvent synonyme de vacances, d’insouciance, de repas en extérieur, de promenade et de plage…  Mais en faisant bien attention à sa peau et aux coups de soleil ! Si ce réflexe est bien ancré chez nous, qu’en est-il pour nos poilus, et particulièrement nos matous ? Si vous avez un chat blanc ou avec les oreilles et/ou la truffe blanches, cette newsletter est faite pour vous !

Les rayons du soleil sont bien connus pour leurs nombreuses vertus : ils réchauffent les reptiles en leur permettant d’atteindre une température corporelle adéquate pur se reproduire, digérer, se déplacer. Ils permettent la synthèse de vitamine D, essentielle à de nombreuses espèces animales. Avez-vous déjà vu un maki catta en pleine sieste, exposant ses paumes au soleil ?

Malheureusement, c’est une toute autre histoire pour nos chats blancs, car le soleil risque de leur causer de graves lésions !

En effet, le carcinome épidermoïde (nom barbare désignant une tumeur cutanée maligne des cellules de la peau) peut être induite par les rayons ultraviolets. C’est la tumeur cutanée la plus fréquente chez le chat après le fibrosarcome.

Comment la reconnaitre ?

Les premiers stades de la maladie sont appelés lésions de kératose actinique précancéreuse. Ils sont peu spécifiques, mais vous pouvez les observer facilement sur votre chat, particulièrement sur la pointe blanche de ses oreilles ou autour de la truffe. Ce sont des rougeurs, des croûtes, une déformation ou encore des pellicules. Concernant l’oreille, on a parfois l’impression que le bord est « grignoté », et il saigne très facilement.

Ces lésions apparaissent l’été, puis ont tendance à s’améliorer en hiver lorsque l’exposition solaire est moins prononcée. Elles peuvent donc être considérées à tort comme des lésions traumatiques bénignes (griffures lors de bagarres notamment ou lésions liées à des démangeaisons dûes à des puces…) et négligées. Avec le temps, les lésions persistent au cours de l’année et évoluent vers un stade tumoral irréversible.

Quels sont les chats les plus atteints ?

En premier lieu bien sûr, la couleur de votre chat est le critère essentiel : les chats entièrement blancs, ou avec des taches blanches distribuées sur les oreilles (la pointe particulièrement), autour de la truffe et autour des yeux sont les principaux sujets de ce type de cancer. Les statistiques montrent que les chats blancs ont 13 fois plus de risque de développer cette maladie que les autres chats !

Dans la grande majorité des cas, les carcinomes épidermoïdes sont observés sur des chats âgés (>9ans), ayant accès à l’extérieur, sans prédisposition de sexe ou de race. 

Enfin, dans les régions ensoleillées, les risques sont accrus (jusqu’à 48% des tumeurs cutanées dans les régions fortement ensoleillées).

Peut-on soigner ce cancer ?

La prise en charge de cette maladie passe d’abord par un diagnostic précoce. Il faut amener Félix en consultation au plus vite, afin d’évaluer la gravité et l’extension des lésions. Cela permettra d’évaluer le pronostic et choisir un traitement adapté. 

Le traitement de choix est le retrait chirurgical précoce des lésions sur les zones atteintes (oreilles, nez , paupières…). En effet, cela augmente nettement les chances de ne laisser aucune cellule cancéreuse in situ (d’être donc « en marges saines »), en le faisant confirmer par une analyse histologique des pièces chirurgicales. Cela induit nécessaire une modification du visage de votre matou : soyez rassuré, ce changement esthétique est très bien supporté par l’animal.

Cette tumeur, dans la forme avancée, est de pronostic sombre, mais une prise en charge précoce et adaptée, notamment sur les formes localisées, permet souvent une guérison complète ou une rémission longue.

N’hésitez pas à lire (ou relire) la newsletter que nous avions consacrée aux cancers.

Alors, qu’est-ce qu’on fait Docteur pour éviter que Félix développe ce cancer ?

l’écran solaire (spécial animaux) : si si, ça existe ! Sur ses oreilles blanches et sa truffe notamment, avant de le laisser sortir, puis toutes les deux heures pendant l’exposition. La plupart des chats le tolère et sa formulation n’est pas grasse. Demandez à notre assistante Elodie, qui applique consciencieusement cette crème sur les oreilles de son propre chat !

Garder Minou à l’intérieur ? Ce n’est pas toujours facile, mais l’idéal pour votre minou serait de rester au frais pendant les heures d’ensoleillement maximum, voire tout l’été s’il a des lésions précancéreuses.

Et le bronzage d’intérieur ? Attention, certains rayons ultraviolets passent à travers la fenêtre ! Vous pouvez coller des filtres solaires sur les fenêtres de la maison, ce qui empêchera les rayons UV de passer et permettra à votre compagnon de regarder par la fenêtre en toute sécurité !

Et surtout, surtout, faites-le examiner tous les ans (voire deux fois par an après 7 ans) par votre vétérinaire, et dès que vous voyez des rougeurs ou des croûtes inhabituelles ! Plus la prise en charge vétérinaire sera précoce, meilleure elle sera !

Cet article a été publié le 2 juin 2022

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.