Dentition et soins bucco-dentaires chez le chien et le chat

L’examen de la cavité buccale du chien ou du chat fait partie de l’examen clinique systématique réalisé lors des bilans de santé pédiatriques ou annuels à l’âge adulte.

En revanche, c’est un geste qui est souvent peu réalisé à la maison, tout comme les soins bucco-dentaires du chien et du chat au quotidien. Or, nous voyons de très nombreux animaux à la clinique qui souffrent de douleurs dentaires liées à la présence de tartre, qui perdent leurs dents, ou qui ont une très mauvaise haleine (très incommodant à la maison, ou en voiture !)

Alors, prêts à regarder ce qui se passe dans la bouche de votre poilu ?

La dentition des chiens et des chats

Le saviez-vous ? Nos compagnons naissent sans dents. Ils ont des dents de lait qui poussent au fur et à mesure des premières semaines de vie !

Les dents de lait

Chez les chiots, comme chez les chatons, ce sont les incisives qui sortent en premier. Puis les crocs, pour terminer par les prémolaires.
Les dents de lait sont toutes en place vers l’âge de 2 mois. Elles sont au nombre de 28 pour les chiots et 26 pour les chatons.

Comme chez les humains, ces dents de lait vont tomber pour laisser la place à des dents définitives. Comme pour les dents de lait, ce sont les incisives définitives qui poussent en premier, et la progression se fait au fur et à mesure vers l’arrière de la mâchoire. Les molaires apparaissent alors : ce sont des dents qui ne sont pas précédées de dents lactéales. Il est peu fréquent de retrouver les dents de lait, car nos poilus les perdent en mangeant et les avalent ! Pas de travail pour la petite souris !! Aucune inquiétude cependant, cela n’est ni dangereux, ni douloureux !

Toutes les dents définitives sont en place vers l’âge de 6 mois pour les chiens, un peu avant pour les chats.

Il y a parfois quelques « ratés » : les dents de lait ne tombent pas, alors que les dents définitives poussent ! On rencontre souvent ce problème de double dentition chez les chiens de petites races, surtout sur les crocs, et dans une moindre mesure sur les incisives et les prémolaires.

La vérification de l’arrivée de toutes les dents définitives – et l’absence de problème de double dentition notamment – fait partie des points abordés lors de la consultation pubertaire proposée pour les chiots vers l’âge de 6 mois. En cas de persistance de dents de lait, il est conseillé de les retirer avant qu’elles n’engendrent des problèmes de malposition des dents définitives, ou l’apparition de tartre de façon précoce.

Les dents définitives

Chez les chiens adultes, on compte 42 dents réparties de la façon suivante :
• Sur la mâchoire supérieure, de chaque côté : 3 incisives, une canine, 4 prémolaires et 2 molaires ;
• Sur la mâchoire supérieure, de chaque côté : 3 incisives, une canine, 4 prémolaires et 3 molaires.

La formule dentaire du chat adulte est différente :
• Sur la mâchoire supérieure, de chaque côté, on trouve 3 incisives, une canine, 3 prémolaires et une molaire ;
• Sur la mâchoire inférieure, de chaque côté, on trouve 3 incisives, une canine, 2 prémolaires et une molaire.

Les dents de nos carnivores domestiques ont une forme très différente de la nôtre : leur régime alimentaire est bien sûr responsable de cette adaptation.

Les crocs sont des dents très pointues qui permettent de maintenir une proie. Tandis que les molaires, tranchantes comme un couteau, permettent de déchirer la viande. Il n’y a donc pas de plateau permettant de broyer et mâcher des végétaux, comme chez les herbivores.

L’hygiène bucco-dentaire au quotidien

Ces belles dents définitives ne resteront pas longtemps blanches si on n’en prend pas soin.. Et ce n’est pas Médor ou Félix qui, seul, prendra l’initiative de se nettoyer les quenottes… Pas d’autres choix donc que VOUS soyez à l’initiative des soins bucco dentaires au quotidien !

Voici une petite revue de ce que vous pouvez mettre en place.

Le brossage dentaire

Lors de la consultation pubertaire du chiot, nous évoquerons pour la première fois avec vous l’hygiène bucco-dentaire au quotidien.

Pourquoi attendre ce moment-là ? Car la meilleure façon d’entretenir la dentition de nos poilus est de brosser les dents de votre poilu ! Or, tant que l’auto-contrôle de la morsure n’est pas complètement acquis, il n’est pas judicieux de mettre intentionnellement les doigts dans la gueule de votre compagnon.

Brosser les dents de Médor n’est pas si compliqué qu’il n’y parait ! Pour vous aider dans la mise en place de ce soin quotidien, nous vous avons concocté un tuto vidéo. Prêts ? A vos brosses à dents !

Le saviez-vous ? Chez le chat, le brossage dentaire peut également être mis en place ! Ce geste requiert d’être assez patient, et d’attendre, de la même façon que chez le chien que l’acquisition de l’auto-contrôle de la morsure soit parfaite. En cas d’échec complet, sachez que la distribution seule de dentifrice (en mettant une petite noisette sur la langue de Félix) a déjà un effet. Alors, on se lance ?

Impossible de brosser les quenottes de votre toutou ? Il existe d’autres solutions, qui ne remplacent cependant pas le brossage, car il n’y aura pas l’action mécanique du passage abrasif des poils de la brosse à dents ou du doigtier en caoutchouc.

Les lamelles à mâcher

Des lamelles à mâcher peuvent être une solution alternative intéressante. Actuellement, elles n’existent que pour les chiens. Elles sont enduites de différentes substances qui vont se répandre dans la cavité buccale afin de limiter la prolifération bactérienne responsable de la transformation de la plaque dentaire en tartre. Leur composition incite les chiens à mâcher suffisamment longtemps pour qu’il y ait également une action de « brossage » sur la surface dentaire. 

Attention : ces lamelles à mâcher ne trouvent pas d’équivalent en grande surface ; ce ne sont pas des bonbons, elles ne contiennent pas ou très peu de calories et peuvent donc être données sans en tenir compte dans un régime amaigrissant par exemple ! De même, certaines ont été formulées pour contenir une teneur en sel réduite, permettant leur distribution à des chiens cardiaques par exemple.

La solution pour eau de boisson

Il existe également des solutions buvables concentrées à diluer dans l’eau de boisson. On peut éventuellement les comparer à nos bains de bouche. Ils permettent une désinfection de la bouche tout au long de la journée, à chaque fois que Médor va s’abreuver. Malgré leur couleur bleue ou verte faisant penser à la menthe, ils n’ont pas de goût. Leur distribution est compatible avec l’utilisation d’une fontaine à eau si vous utilisez ce dispositif pour votre matou !

Photo de gamme hygiène bucco dentaire VIRBAC, à récupérer dans le kit digital

La poudre alimentaire

Enfin, certaines gammes de produits d’hygiène bucco-dentaire comptent des poudres alimentaires. Ces poudres contiennent une algue reconnue pour ramollir le tartre et éviter l’adhésion de la plaque dentaire. Elle est absorbée par le tube digestif, puis concentrée et relarguée par les glandes salivaires. Utilisable chez le chien comme chez le chat, elle facilite énormément le brossage : un simple passage du doigt permet de retirer des dépôts habituellement très durs, et qui sont devenus tout mous !

Tous ces produits peuvent se combiner entre eux : vous pouvez en utiliser plusieurs en même temps ou de façon alternée, en fonction par exemple du temps dont vous disposez chaque jour !

Les croquettes à visée bucco-dentaire

Au-delà de ces produits d’hygiène, sachez que certaines croquettes sont formulées spécifiquement pour prévenir la formation du tartre. Ces croquettes sont souvent plus grosses, et la poudre qui les compose est formée de grains plus grossiers : de quoi favoriser une mastication plus intense, et une abrasion de toute la surface dentaire !

Disponibles pour les chats comme pour les chiens, vous pourrez nourrir votre poilu avec ce type de croquettes exclusivement, ou les associer à d’autres croquettes, ou bien encore les distribuer comme des récompenses ! Elles bénéficient toutes d’une garantie « 100% satisfait ou remboursé », il n’y a donc plus qu’à tester !!

Attention cependant, elles peuvent ne pas convenir à votre poilu si celui-ci souffre de certains problèmes de santé : n’hésitez pas à passer à la clinique afin que nous validions ensemble le choix de cette alimentation !

Les soins bucco-dentaires du chien et du chat : le détartrage

Soins bucco-dentaires chat

Tout au long de la vie de votre compagnon, nous regarderons sa dentition. Ainsi nous pouvons vous alerter sur l’évolution de la distribution de la plaque dentaire, du tartre, vous montrer les signes de gingivite (inflammation de la gencive), ou les dents déchaussées (et qui bougent).

Il est cependant nécessaire que vous puissiez surveiller régulièrement chez vous sa mâchoire, pour nous amener votre poilu avant que les dégâts ne soient trop avancés.

Saviez-vous que plus des ¾ des chiens et chats de plus d’un an, souffrent déjà de problèmes bucco-dentaires ?

La maladie parodontale est sans aucun doute le problème bucco-dentaire le plus fréquemment répandu.

La fréquence de cette maladie augmente avec l’âge, et est inversement proportionnelle au poids de l’animal : les races les plus petites sont les plus touchées.

Elle est due au développement de la plaque dentaire sur la surface de la dent. Cette plaque étant constituée entre autres de bactéries présentes dans la cavité buccale et d’une substance gluante contenue dans la salive. Elle est molle et quasiment invisible et se retire très facilement au brossage dentaire.

Si celui-ci n’est pas effectué, ou pas réalisé régulièrement, cette plaque tendra à se minéraliser, sous l’action de nouvelles bactéries qui ont pu se fixer grâce au développement de la plaque dentaire. Elle devient alors très dure, brune, et très malodorante : c’est ce qu’on appelle le tartre.

Ce dépôt dont la surface est rugueuse favorise à son tour l’accrochage de plaque dentaire : le dépôt de tartre s’amplifie. Il se fait sur la surface dentaire visible, mais également sous la gencive, grâce à son action pro-inflammatoire. Il est responsable du déchaussement dentaire, de la chute des dents, et bien plus grave, de la dissémination de ces bactéries dans l’organisme via les tissus autour de la racine dentaire mise à nu.

Vous l’aurez compris, il est important d’intervenir alors que seule la plaque dentaire existe. En brossant les dents par exemple, ou dans les tous premiers stades du développement de la maladie parodontale, lorsque le dépôt de tartre est encore modéré. Le traitement vise à détartrer les dents de votre poilu.

Cela n’est possible que si celui-ci ne bouge pas, donc une anesthésie est nécessaire ! Comme chez le dentiste, le détartrage permet (grâce à des ultra-sons) de fendre les plaques de tartre, pour les décoller. Le détartrage concerne la surface dentaire, mais aussi si nécessaire la surface de la racine dentaire. Lors de ces soins, nous pouvons être amenés à retirer des dents déchaussées. Ces soins sont également terminés par la réalisation d’un polissage, qui vise à lisser la surface dentaire pour éviter le retour et la minéralisation de la plaque dentaire de façon trop rapide. Attention cependant : si aucun entretien n’est mis en place à la suite de ce détartrage, celui-ci sera à refaire de façon assez rapide, parfois déjà dans les 6 mois suivants !

Soins bucco-dentaires chien : le détartrage
Avant/Après un détartrage

Alors, convaincu de l’utilité des soins d’hygiène bucco-dentaires ?

Le détartrage et les soins bucco-dentaires du chien et du chat peuvent sembler revêtir un caractère très superficiel, voire à but seulement esthétique. Vous l’aurez compris au travers de cette newsletter, ce n’est pas du tout le cas ! Soyez attentifs aux recommandations du vétérinaire en consultation. Si un détartrage vous est proposé, ne tardez pas trop à le programmer : la situation ne peut que s’aggraver et votre poilu risque de subir des soins bucco-dentaires beaucoup plus lourds que prévus initialement !

Et n’oubliez pas de vous entraîner pour brosser les dents de votre compagnon, pour entretenir son sourire « Ultra bright » !

Pour ceux qui préfèrent une synthèse de cette newsletter en images, n’hésitez pas à regarder cette vidéo :

Cet article a été publié le 13 octobre 2021

Une réponse à “Dentition et soins bucco-dentaires chez le chien et le chat”

  1. SONIA FRANTZ dit :

    merci pour ces conseils… en effet c’est important, je la faisais avec mon chien Babou, en revanche avec ma chatte Tina il m’est impossible de contrôler sa bouche. Elle me mordrait ! 🙂 Avez-vous des conseils pour les chats de ce style ? Bonne journée

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *