Cet été, des vacances en famille, chien/chat compris !

C’est décidé, cette année vous partez au complet ! C’est une très bonne idée ! Pour vous accompagner, voici quelques infos pratiques : où se baigner avec son animal, combien coûte le billet de train ou encore quelques idées d’activités de vacances à pratiquer avec son animal…. Vivement les vacances !

  1. Avant de partir
  2. Les moyens de transport
  3. Sur le lieu de vacances

1/Avant de partir

PARASITES

Quel que soit votre lieu de villégiature, n’oubliez pas de bien vermifuger et traiter votre animal contre les parasites externes. En fonction de votre lieu de vacances (Sud de la France, étranger...) ou de votre type d’activités (randonnées en campagne/forêt), votre compagnon pourrait rencontrer de petites bêtes peu sympathiques !

N’hésitez pas à en discuter avec les vétérinaires de l’équipe ou avec les assistantes à l’accueil qui pourront, en fonction de votre destination, vous éclairer sur la protection à choisir. Vous pouvez également vous rendre sur nos autres articles de blog concernant ces traitements :
>> Lutter contre les puces
>> Pourquoi et comment vermifuger son animal ?

DOCUMENTS OFFICIELS

Vérifiez également que l’identification de votre chien ou de votre chat (puce électronique ou tatouage) est bien à jour : lors de votre dernier déménagement, avez-vous changé votre adresse, et votre numéro de téléphone ?

Ces démarches seront faites par l’intermédiaire de la clinique à l’accueil. Vous pouvez par contre vous-même, sur le site de l’I-CAD (i-CAD.fr), renseigner une adresse temporaire pendant vos vacances ainsi qu’un numéro de téléphone (accueil du camping, de l’hôtel, de la famille qui vous héberge etc) ce qui permet de vous trouver plus rapidement en cas de fugue de votre compagnon.

En fonction de votre destination, un passeport et certains vaccins particuliers peuvent être demandés : là encore, toute l’équipe se fera un plaisir de vous renseigner.

ASSURANCE

En fonction du type de vos vacances (hôtel, location, camping, club vacances), vérifiez que votre assurance responsabilité civile couvre bien d’éventuels dégâts commis par votre animal : certains assureurs demanderont un petit supplément, d’autres non mais exigent d’être tenus informés de votre lieu de résidence et du temps que vous y resterez, et ce avant votre départ.

RAVITAILLEMENT

Dernier point, et pas des moindres, prévoyez les croquettes préférées de votre compagnon pour TOUTE la durée des vacances ! En effet, si vous avez choisi une marque en particulier, ou si votre animal mange un type de croquettes en rapport avec un problème de santé, vous risquez de ne pas trouver ces mêmes croquettes sur votre lieu de vacances ! N’oubliez donc pas de calculer la quantité nécessaire dont vous aurez besoin, vous serez ainsi certain de ne pas risquer d’ennuyeux problèmes de transit notamment.

Et si vos vacances riment avec excursions sur la journée entière, mettez dans les bagages une gamelle de voyage, votre compagnon pourra ainsi profiter du pique-nique avec vous !


2/ Peut-on emprunter tous les moyens de transport avec un animal ?

Pour de longs trajets, tout est envisageable ! Train, avion, bateau ou encore voiture, tout est possible. Voici les modalités pratiques et les coûts :

LE TRAIN

Pour bénéficier de la compagnie de votre animal domestique, vous devez réserver son billet en même temps que le vôtre. Vous pouvez ainsi l’emmener avec vous quel que soit le train emprunté, hors Eurostar, en bénéficiant de billets animaux échangeables et remboursables.

Les animaux autorisés à bord sont :

  • les animaux domestiques de petite taille (moins de 6 kg) ; leur billet coûte 7.50€. Ils doivent être placés dans un sac ou panier fermé (45 cm x 30 cm x 25 cm maximum)
  • les chiens de + de 6 kg  doivent être muselés tout au long du trajet ; leur billet équivaut à 50% du prix plein tarif d’un billet 2nde classe
  • les chiens guides d’aveugles qui voyagent gratuitement et sans billet.

Plus de précisions ?
https://www.sncf.com/fr/offres-voyageurs/voyager-en-toute-situation/animaux-de-compagnie

L’AVION

(renseignements collectés auprès d’Air France KLM ; pour d’autres compagnies, se référer aux conditions particulières)

Pour être admis à bord, votre animal doit avoir tous ses vaccins à jour.
Tout chien ou chat voyageant au sein de l’Union européenne doit être identifié au moyen d’une puce électronique. Il doit également être muni d’un passeport européen.
Attention : pour les voyages à destination de l’Irlande, la Suède, le Royaume-Uni ou Malte, des conditions sanitaires supplémentaires sont requises : il faudra passer nous voir avant votre départ !
Pour vos voyages en dehors de l’Union européenne, nous pourrons vous renseigner sur les réglementations en vigueur dans les pays d’origine et d’arrivée (vaccinations, quarantaine, etc.).

Les chats et les chiens de plus de 8 kg et 75 kg maximum doivent obligatoirement voyager en soute ; le voyage en cabine est donc seulement possible pour les animaux de moins de 8 kg. Attention cependant, depuis le 6 novembre 2017, pour des raisons de sécurité, les caisses de transport pour animaux ne sont plus acceptées en cabine, quelles que soient leurs dimensions (en soute par contre, une cage rigide et fermée avec des boulons, homologuée IATA -International Air Transport Association- est nécessaire). Il faudra faire voyager votre animal dans un sac souple spécifique fermé dont les dimensions n’excèdent pas 46 x 28 x 24 cm, qui pourra être glissé sous le siège devant vous.

Le voyage en soute coûte entre 60 et 200€ en fonction de la destination; pour un voyage en cabine, comptez entre 30 et 125€ (tarifs 2018).

Plus de renseignements ?
https://www.airfrance.fr/FR/fr/common/voyage-en-avion/preparation-voyage/animaux-avion.htm

LE BATEAU

Il est indispensable que vous gardiez votre animal de compagnie près de vous. En effet, des animaux sont morts dans les voitures stationnées dans les cales, dans lesquelles la température peut s’avérer très élevée. Il faudra de plus prévoir une cage ou une laisse ainsi que sa nourriture car vous ne pourrez peut être pas accéder à votre véhicule durant la traversée. Sur certaines traversées, un chenil permet de garder vos animaux, sur d’autres, des cabines dédiées vous seront proposées.

Pour information, le trajet pour la Corse est facturé environ 20€ pour un chien et entre 25 et 55€ pour un trajet vers la Grande Bretagne ou l’Irlande.

Plus d’informations ?
https://www.corsica-ferries.fr/faq/animaux-a-bord.html
http://www.brittany-ferries.fr/Animaux-de-compagnie

LA VOITURE

Le code de la route ne dit rien de façon explicite au sujet des animaux domestiques en voiture. Il est cependant admis qu’ils ne doivent pas voyager en liberté dans l’habitacle, mais être attachés. L’animal peut en effet avoir des réactions imprévisibles : il peut sauter sur le conducteur, se glisser entre ses jambes. Sans compter qu’en cas de freinage brutal ou de choc, il peut être blessé ou projeté sur les passagers. En cas de collision à 50 km/h, un chien de 35 kg se transforme en projectile d’une tonne !

Comment l’attacher ?

  • Pour un chat :
    Laissez-le dans son panier fermé, posé sur le plancher ou, mieux, arrimé à la banquette.
  • Pour un chien :
    Si vous avez un break, faites-le voyager dans le coffre, derrière un filet ou une grille de protection.
    Si vous avez une berline, il existe aussi des harnais qui permettent de bien sangler l’animal sur la banquette arrière. A défaut de harnais, tenez-le en laisse au pied des passagers arrière. Évidemment, hors de question de faire voyager l’animal dans le coffre !

Attention, les animaux n’aiment pas tellement être attachés et expriment en général leur mécontentement (miaulement, aboiements…), ce qui devient vite stressant pour le conducteur. Essayez donc d’habituer le plus tôt possible votre animal de compagnie à voyager dans de bonnes conditions de sécurité ; si vous en ressentez le besoin, venez nous en parler, de nombreux produits permettant de déstresser votre animal existent, pour un confort de voyage optimal pour tous ! Et n’hésitez pas à lire notre article dédié aux voyages en voiture avec son animal.

Dernier conseil : n’oubliez pas de faire des pauses, tant pour lui que pour le conducteur !


3/ Ca y est, on est arrivé !!!

RESPECTER L’ENTOURAGE

Déchargement des valises, montage de la tente… Les vacances débutent ! Attention cependant, vos voisins ne voient peut être pas d’un très bon œil la présence de Félix ou Médor… Ne leur en veuillez pas, chacun a le droit de jouir de ses vacances sans nuisance. Pour faire bonne impression et changer – peut-être ! – le regard des autres, n’oubliez pas quelques règles de base :

  • Votre animal doit toujours être tenu en laisse, même au camping : il est considéré en divagation s’il est éloigné de plus de 100 m de vous (pour un chien), et à plus de 200m de toute habitation pour un chat, ou si votre animal n’est plus sous votre surveillance immédiate. Cela peut vous coûter jusqu’à 150€ d’amende !
  • Concernant les déjections, (jusqu’à 60€ d’amende), vous devez obligatoirement les ramasser, même dans le caniveau.
  • Enfin, soyez vigilant aux aboiements répétés, notamment la nuit qui peuvent constituer une nuisance sonore (jusqu’à 450€ d’amende !)

ACTIVITES EN FAMILLE

Vous êtes partis en vacances avec votre compagnon, pourquoi ne pas en profiter pour organiser vos journées en fonction de ce qu’il/elle peut faire avec vous ? De nombreuses possibilités existent, voici quelques idées :

Vous aimez la plage, et vous souhaitez emmenez votre animal ?
Tout comme pour vous, il n’est pas souhaitable de rester en pleine chaleur entre 12h et 16h, mais en dehors de ce créneau horaire, quel plaisir de marcher dans l’eau avec son chien, ou laisser explorer les pins qui bordent la plage à son chat !
Évidemment, toutes les plages ne sont pas autorisées, alors pour y voir plus clair, n’hésitez pas à regarder la liste des plages autorisées : www.plages.tv
Vous préférez les activités plus sportives : découvrez le cani paddle et n’oubliez pas d’équiper votre chien avec un gilet de sauvetage !

Pour ceux qui préfèrent la campagne ou la montagne, les activités ne manquent pas non plus : randonnées, canicross, ou promenades en vélo sont possibles. Pour cette dernière activité, prévoyez de transporter votre compagnon dans un panier fermé fixé sur le guidon (il n’est pas question de sauter en route !) ou dans une remorque (plus lourde que le panier, mais vous pourrez également transportez le pique-nique !)
Si vous êtes adeptes des sports d’eau, de nombreuses bases nautiques proposent d’embarquer votre animal sur votre kayak ou votre pédalo !
Attention cependant si vous décidez de faire trempette en dehors de points de baignade bien identifiés : des chiens sont morts durant l’été 2017 suite à l’ingestion de cyanobactéries qui se développent dans l’eau douce, plutôt stagnante, à la faveur de temps très chauds. Renseignez-vous avant sur la qualité des eaux, le ministère de la santé effectue tout au long de l’année de nombreux relevés permettant de connaitre la qualité des eaux de baignades : baignades.sante.gouv.fr

Il ne nous reste plus qu’à vous souhaiter de très bonnes vacances ! N’hésitez pas à nous faire partager vos bons plans et astuces ainsi que les photos de vos compagnons en vacances  !

Cet article a été publié le 28 juin 2018

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.